Autochromes Lumière

Deteriorations

Miroir d'argent
La présence d'un miroir d'argent sur la surface de l'image est relativement fréquente. Elle est en général signe de l'absence d'un vernis final. Ce dépôt apparaît miroitant avec des reflets bleutés en lumière réfléchie et jaune lorsque l'on observe par transparence. La mauvaise qualité de l'environnement chargé en polluants est la cause essentielle de cette altération. Bien souvent les autochromes sont conservées dans des boîtes en carton de piètre qualité dans lesquelles elles étaient vendues. Si la face image de la première plaque de la boîte était en vis-à-vis du couvercle, on observe un miroir d'argent sur toute la surface. Tandis que sur les plaques suivantes, cette altération est uniquement visible sur les bords. Elle montre ainsi la progression des gaz polluants à l'intérieur de la pile. the following plates, this alteration would only be visible on the edges, showing the progression of the pollutants through the pile of autochrome plates.

Tâches brunes d'oxydation
L'origine des tâches d'oxydation de l'image argentique n'est pas clairement identifiée. L'argent est oxydé par des polluants ayant pénétrés la couche de gélatine. Ce phénomène crée des tâches d'oxydo-réduction de couleur métallisée en lumière réfléchie et brune en lumière transmise.

Points et auréoles verts
La présence de trous dans le deuxième vernis en est la cause. L'eau s'introduit dans le réseau au moment du développement de la plaque et occasionne la diffusion des colorants. Il en résulte l'apparition de taches colorées ou d'auréoles

Teintes jaune citron ou blanchâtre
Les photographes cherchaient à corriger les images sous-exposées. Ils appliquaient pour celà des traitements de renforcement à l'iodure mercurique qui ont tendance à jaunir avec le temps.