Autochromes Lumière

Union Photographique Industrielle, établissements Lumière et Jougla réunis (1911-1928)

Le 15 avril 1911, Antoine Lumière meurt à Paris. Le 5 novembre 1910, il avait donné, à titre de partage anticipé, tous ses biens à ses six enfants : Auguste, Louis, Jeanne épouse Koehler, Juliette épouse Gélibert, France épouse Winckler et Édouard. La même année, on annonce la fusion des firmes Lumière et Jougla sous le sigle : Union photographique industrielle, établissements Lumière et Jougla réunis. La société Jougla avait été créée en 1882 au Perreux par Graffe et Jougla. Cette fusion est accueillie favorablement par la presse spécialisée.

Les Frères Lumière avaient décidé d'élargir leurs moyens industriels et commerciaux. Or Jougla était un concurrent dynamique et la concurrence française et étrangère forte. Il possède à Joinville-le-Pont une usine sur 2 hectares. À l'époque, lors de l'examen des actifs des deux sociétés, on constate que Lumière avait une assise financière trois fois supérieure à Jougla. La nouvelle société (anonyme) possède un capital de 6.720.000 F. L'Union Photographique Industrielle installe à Paris sa direction générale administrative au 82, rue de Rivoli. L'U.P.I subsistera jusqu'en 1928.

En 1924, Henri Lumière est nommé administrateur délégué de l'U.P.I, alors que Auguste et Louis Lumière se retirent définitivement du conseil d'administration en 1925, pour se consacrer l'un aux sciences naturelles, l'autre aux sciences physiques.