Antoine, le père fondateur

L'expérimentateur de l'électricité
Toujours attentif aux nouveaux modes opératoires liés à son art, Antoine installe la fée électricité dans la « capitale des brouillards ». Détenteur de l'exclusivité de ce nouveau procédé pour le département du Rhône, la lampe éclaire l'atelier du photographe au printemps 1879. Faisant ainsi abstraction des conditions climatiques, il « tire le portrait » de toute la bonne société lyonnaise. Une photographie prise avec une source lumineuse artificielle tient surtout du spectacle pyrotechnique, mais cela impressionne la plaque... et le chaland. En bon publicitaire, Antoine convie les journalistes, ses voisins, ses amis. Le lendemain, la presse est unanime : « une hardiesse des plus entreprenantes, établie à grand frais dans le bel établissement de Mr Lumière ». Mais cet investissement ne répond pas à ses espoirs, pourtant l'affaire connaît déjà un réel succès commercial.

Des premières récompenses à la consécration
Dans l'esprit de l'époque, tout bon praticien se doit de présenter sa production à l'occasion d'expositions universelles. Dès 1872, Antoine reçoit sa première récompense : une Médaille d'Or à Lyon. Pour Louis Maynard : « les portraits de M. Lumière sont nombreux et essentiellement remarquables ». L'Exposition de 1873 à Vienne (Autriche) lui octroie une Médaille de progrès pour son « grand portrait de femme ». Puis en 1874, la Société Française de Photographie lui décerne une Médaille hors ligne et une Médaille d'Or pour ses portraits et agrandissements. En 1878, Antoine obtient à l'exposition universelle de Paris une Médaille d'Or pour « la qualité de ses portraits photographiques ». Dès 1887, le fabricant de produits photographiques remplace le photographe ; les récompenses s'accumulent : diplôme d'honneur au Hâvre (1887) Grand-Prix à Barcelone (1888) Grand-Prix aux expositions universelles de Paris pour « la qualité de ses plaques sensibles » en 1889 et 1900. Lors de l'Exposition de Saint-Louis (Louisiane) en 1904, la maison Lumière trône au centre de la sélection française, entourée de tous ses produits : plaques, bobines de pellicules, pochettes, flacons, et épreuves photographiques ; sans pour autant concourir puisque Antoine Lumière est Rapporteur du Jury pour le groupe lié à la photographie. Tout au long du XXe siècle, les produits Lumière sont présentés au public dans ces jeux olympiques de l'industrie.

Lire la suite >>