Autochromes Lumière

Essor et déclin

Filmcolor, Lumicolor, Alticolor : les versions sur supports souples
Le procédé original connut de multiples perfectionnements. Les performances en termes de sensibilité furent améliorées. Le procédé fut adapté aux nouveaux appareils photographiques qui employaient des films souples de petit et moyen format. Ces évolutions furent néanmoins  limitées par la dimension invariable des particules de fécule de pomme de terre composant le réseau additif. Louis Lumière tenta d'appliquer la technique de l'autochrome au film cinéma 35 millimètres.
Il proposa une version négative destinée à la production de copies pour la projection. Plusieurs courts métrages furent même réalisés. Mais l'agrandissement de la trame trichrome à la projection et les problématiques de tirage compromirent cette évolution vers l'image animée. Paradoxalement,  l'histoire de la photographie a privilégié le rendu "pointilliste" de l'autochrome alors que l'intention avouée des inventeurs était de dissimuler au plus profond de l'image les grains de fécule colorés. Les frères Lumière cherchaient ainsi à répondre aux exigences du mélange optique des couleurs tel qu'il avait été défini à la fin du dix-neuvième siècle.

L'année 1931 marque le lancement du Filmcolor qui se substitue à l'autochrome. La plaque en verre, lourde et fragile est remplacée par un support souple en nitrate de cellulose. Sa mise au point a profité des progrès accomplis dans la fabrication des supports pour le cinématographe. Initialement conditionné en plan-films, le Filmcolor est disponible en rouleaux pour les appareils de moyen format sous l'appellation Lumicolor à partir de 1933. La sortie de l'Alticolor, en 1952, présente une version à la sensibilité encore améliorée. L'Alticolor marque le perfectionnement ultime des procédés additifs commercialisés par la société Lyonnaise. Cette évolution est malheureusement trop tardive. Elle ne s'applique pas au film photographique 35 millimètres qui marque une évolution majeure des équipements de prise de vue.

Lire la suite >>