Autochromes Lumière

Index des photographes

PASSET, Stéphane
1875, lieu de naissance non identifié - date et lieu de décès non identifiés

Stéphane Passet s'engage à vingt ans dans l'armée et y reste quinze ans. Il s'installe ensuite dans la région parisienne. Il est engagé en 1912 aux « Archives de la Planète », sans qu'on sache encore comment, où et quand il s'est formé à la photographie et à la cinématographie. L'année même de son embauche, il est envoyé en Chine, en Mongolie, au Japon, puis en Turquie. Au tournant de 1912-1913, il est au Maroc. En 1913, il part de nouveau en Chine et en Mongolie, puis il s'embarque pour la Grèce et à la fin de cette même année, aux Indes. Lors de la Grande Guerre, il sert dans l'artillerie tout en collaborant aux « Archives de la Planète ». Il photographie ainsi Paris en 1914 et plusieurs départements entre 1915 et 1917. Après la guerre, il  quitte les « Archives de la Planète » pendant dix ans. Durant cette période, il réalise -au moins- deux films de fiction en relief : La Belle au bois dormant  (procédé Parolini) et La Damnation de Faust (procédé de son invention). Il reste en contact avec Jean Brunhes et revient au service d'Albert Kahn et des « Archives de la Planète » en 1929 et 1930. Il prend des autochromes en France et ne quitte l'hexagone que pour suivre la Conférence internationale de La Haye aux Pays-Bas en août 1929.

Musée départemental Albert-Khan


PERSONNAZ, Antoine dit Antonin
1855, Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) - 1936, (Id)

Photographe autochromiste dès l'apparition de cette technique, Personnaz est tout à la fois collectionneur de peintures, vulgarisateur scientifique et théoricien de l'autochrome. Au travers de sa théorie esthétique de l'autochromie, il permet de donner à la pratique de la photographie couleur une légitimité au sein du Pictorialisme. Il lègue aux musées nationaux ses collections d'?uvres d'art composées essentiellement de tableaux impressionnistes. Impliqué au sein de la Société française de photographie, il exerce plusieurs fonctions : entré en 1896, il est membre du conseil d'administration entre 1904 et 1915 ; secrétaire général adjoint en 1905 ; il est rapporteur de la Commission chargée en 1907, de la désignation du Lauréat de la Médaille Péligot. Cette médaille est attribuée aux Frères Lumière pour leur apport dans le domaine de la photographie, particulièrement pour l'invention de la plaque autochrome.

Société française de photographie - SFP