Autochromes Lumière

Les francs-maçons

Itinéraire d'Antoine Lumière, franc-maçon
Le 22 décembre 1865, Antoine Lumière est initié à la franc-maçonnerie dans la loge bisontine, Sincérité, Parfaite Union et Constante Amitié réunies (S.P.U.C.A.R.). Le jeune impétrant porte un nom qui le prédestine à la maçonnerie tant le mot « Lumière » symbolise l'initiation. Affiliée au Grand Orient de France (G.O.D.F), la loge S.P.U.C.A.R. associe spiritualité et libéralisme. En son sein, Antoine rencontre de nombreuses personnalités de la région. Il découvre les doctrines maçonniques et Saint-Simoniennes qui forgent sa conscience et le guident toute sa vie. En avril 1866, il passe au grade de Compagnon puis, le 17 août il est élevé au grade de Maître Maçon. Le 24 mai 1876, il intègre la loge Etoile et Compas à Lyon dont il restera membre jusqu'à sa mort. Il parraine des hommes de valeur dont son ami Edouard Thiers. Le 26 décembre 1880, il est élu Vénérable Maître de sa loge. En 1889, il est délégué de la Loge au convent du G.O.D.F. A cette occasion, il rencontre le ciotadéen Lazare Sellier, avec qui il fonde en 1890, la loge La Lumière du Sud à La Ciotat, dont il assure la pérennité financière et matérielle. En 1897, cette loge reçoit l'agrément du G.O.D.F. Antoine en est le Second Surveillant. La même année, lui sont conférés les 31e et 32e degrés du Rite écossais Ancien et Accepté. En 1899, il assure des responsabilités nationales au sein du Grand Collège des Rites du G.O.D.F. Antoine atteint enfin le 33e degré, le plus haut rang de ce rite.

Deux autres membres de la famille Lumière furent maçons. Auguste Lumière est initié le 12 octobre 1881 au sein de la loge Etoile et Compas. Il passe directement du 1er grade à l'honorariat. Il semble également avoir appartenu à La Lumière du Sud, sans participer aux travaux. René Kœhler est initié le 7 juillet 1920 à Etoile et Compas mais ne fut jamais très assidu.

Lire la suite >>