Autochromes Lumière

Antonin Personnaz, pictorialiste

« Le champ de la photographie en couleurs est nécessairement plus vaste que celui de la photographie monochrome : tel paysage aux lignes banales peut, baigné par une lumière délicate, devenir intéressant pour l'autochromiste » Ve Congrès international de photographie de Bruxelles, 1910

Né à Bayonne en 1855, Antonin Personnaz Antonin Personnaz
Antonin Personnaz  né à Bayonne en 1855 - décédé à Bayonne  en 1936
exerce la profession de commissionnaire-exportateur lorsque il rencontre Léon Bonnat, lui aussi natif de la ville des Pyrénées-Atlantiques. Portraitiste et enseignant à l'école des Beaux-Arts de Paris, ce dernier l'introduit dans les milieux artistiques. Antonin Personnaz devient l'ami des peintres impressionnistes dont il collectionne les œuvres. Il acquiert les toiles de Camille Pissaro, Claude Monet, Alfred Sisley, Albert Lebourg et Armand Guillaumin où touches colorées et impressions fugitives rompent avec l'académisme pictural de l'époque.

En 1896, il prend ses premières photographies, après avoir découvert les travaux de Constant Puyo, chef de file du mouvement pictorialiste en France avec Robert Demachy. Mais c'est avec l'autochrome qu'il se fait véritablement remarquer dès 1907. Il n'aura de cesse de développer, avec ce procédé couleur, une esthétique proche de celle du pictorialisme. Il se concentre sur le moment de la prise de vue et n'en offre pas moins une interprétation toute personnelle du réel. Avec la couleur, il saisit les subtilités lumineuses teintées de bleu, rose, doré et enveloppe ses épreuves d'une douceur poétique. Dans ses paysages, il capture les variations atmosphériques des sous-bois embrumés, des champs de choux gelés, des prairies ensoleillées. Ses cadrages sont soigneusement étudiés et rappellent les compositions de ses amis peintres.

Lire la suite >>>